fbpx
enfrMAY 14-24 MAI, 2021
enfrMAY 14-24 MAI, 2021

Donald Somerville – Arnhem/Wageningen

Lorsqu’il est question de la Seconde Guerre mondiale, nous nous souvenons souvent des grandes batailles et des soldats alliés qui se sont battus à travers l’Europe pour finalement remporter la victoire. Cependant, rien de tout cela n’aurait été possible sans les hommes courageux qui ont ouvert la voie à tout cela. Donald Somerville était l’un de ces hommes héroïques.

Donald est affecté à la 1ère compagnie de construction des unités de base canadiennes du Génie royal canadien. Pendant trois ans, il s’entraîne à la construction et à l’infrastructure, tout cela pour se préparer à la mission cruciale et de grande envergure à laquelle il allait être envoyé.

En mai 1944, Donald est réaffecté à la 23e compagnie de campagne et est envoyé outre-mer. La 23e compagnie de campagne avait pour mission de dégager le chemin pour les forces alliées qui arrivaient. Ils ont déminé, rempli les nids de poule, passé au bulldozer et effectué des travaux de démolition, tout en étant souvent sous le feu des attaques ennemies. Sans la 23e compagnie de campagne pour dégager un chemin sûr pour nos soldats, les troupes alliées auraient été bloquées sur place, attendant d’être attaquées.

En août 1944, la 23e compagnie de campagne rejoint la 4e division blindée. Ensemble, ils ont été chargés de construire un pont sur la Seine, ce qu’ils n’ont pas tardé à faire. Le pont a été construit en moins de 24 heures, un exploit incroyable surtout si l’on considère la technologie disponible à l’époque. Mais Donald et ses collègues ingénieurs ont fait plus que de la construction et de la démolition. La société a également joué un rôle majeur dans l’évacuation de la 1ère division aéroportée britannique lorsqu’elle était encerclée à Oosterbeek (juste à l’ouest d’Arnhem, aux Pays-Bas).

Vers la fin de l’année 1944, Donald se blesse au pied. Bien que la blessure ne soit pas très grave, il est transféré à la 20e compagnie de campagne, moins dangereuse, où il passe le reste de la guerre. N’étant jamais du genre à rester sans rien faire, même après la fin de la guerre et le retour au pays de Donald, il a continué à utiliser ses compétences d’ingénieur pour servir son pays. Pendant la guerre de Corée, il a participé à la construction de l’avion d’entraînement Lockhead T-33.

En 2015, en reconnaissance de tout ce qu’il avait fait et de tous les hommes qu’il avait contribué à sauver, Donald Somerville a été fait chevalier par le gouvernement français.

Arnhem

Le Festival canadien des tulipes est produit en partenariat avec
We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR

  • About cookies on this site

About cookies on this site

Our site uses cookies and other technologies so that we, and our partners, can remember you and understand how you use our site. Access our Cookie Consent Tool, as seen on every page, to see a complete list of these technologies and to tell us whether they can be used on your device. Further use of this site will be considered consent. For more information visit our privacy policy.