fbpx
enfrMAY 13-23 MAI, 2022
enfrMAY 13-23 MAI, 2022

Anthony Law – Ostend

Anthony Law est une preuve de plus d’une chose que nous savons très bien dans ce pays: il n’est pas nécessaire d’être né au Canada pour devenir un grand Canadien. 

Anthony Law est né en Angleterre en 1916 et a déménagé au Canada avec sa famille un an plus tard. Il grandit à Québec, où il développe un talent et une passion pour l’art. Il a même la chance d’étudier sous la direction de Frank Varley, un peintre éminent, membre du Groupe des Sept.

En 1937, à l’âge de 21 ans, Anthony s’engage dans le Corps royal des magasins militaires de l’armée et en 1940, il démissionne de son poste dans l’armée et s’engage dans la Réserve volontaire de la Marine royale canadienne. Il était loin de se douter que, même dans l’armée, l’art jouerait toujours un rôle important dans sa vie. Anthony continue de peindre tout en assumant la tâche très difficile de commander un torpilleur à moteur, puis la 29e flottille canadienne de torpilleurs à moteur. Comme les soldats qui l’entouraient remarquaient ses œuvres impressionnantes, Anthony est devenu un artiste de guerre temporaire, peignant des portraits, des paysages et des documentations de ce qui se passait.

Puis, le jour de la Saint-Valentin 1945, alors qu’Anthony était ailleurs, la 29e flottille qu’il commandait a été détruite dans le port d’Ostende, en Belgique. De l’essence a été versée dans l’eau et tout le port a été incendié. Les réservoirs de carburant et les munitions ont explosé et presque tous les bateaux ont été brûlés et coulés au fond de l’océan. De nombreux civils, ainsi que 26 soldats canadiens et 35 britanniques, ont été tragiquement tués. Anthony a eu la chance de ne pas assister à cette explosion mortelle, mais il était là pour saisir les conséquences macabres de cette attaque. Après la dévastation de cette attaque, il a été nommé artiste de guerre officiel.

Tout au long de la Seconde Guerre mondiale, Anthony Law a réalisé 29 grandes toiles à l’huile et 75 esquisses à l’huile qui dépeignent toutes efficacement le drame, l’horreur et le chaos des batailles et ce qu’elles laissent derrière elles. Anthony Law est mort à l’âge de 80 ans à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 15 octobre 1996, mais une grande partie de ses œuvres est toujours exposée au Musée canadien de la guerre à Ottawa.

Anthony (“Tony”) Law, Départ des torpilleurs à moteur pour une patrouille de nuit au large du Havre.

Le Festival canadien des tulipes est produit en partenariat avec
We are using cookies to give you the best experience. You can find out more about which cookies we are using or switch them off in privacy settings.
AcceptPrivacy Settings

GDPR

  • About cookies on this site

About cookies on this site

Our site uses cookies and other technologies so that we, and our partners, can remember you and understand how you use our site. Access our Cookie Consent Tool, as seen on every page, to see a complete list of these technologies and to tell us whether they can be used on your device. Further use of this site will be considered consent. For more information visit our privacy policy.